Gros plan sur balthasart, nouvelle galerie d’art en ligne

Dans le marché très concurrentiel des plateformes de ventes d’art en ligne, une nouvelle venue, intitulée balthasart, vient de voir le jour. Créée par les équipes de Singulart, elle se montre très ambitieuse. Voici ce qu’il faut savoir avant d’y déposer vos créations.


Un site pour les artistes émergents…

La plateforme de ventes d’art en ligne balthasart a été lancée le 3 novembre 2021 par la société Singulart. Cette autre galerie d’art en ligne, très dynamique, a été créée en 2017 et revendique plus de 2 millions de visiteurs par mois. Alors pourquoi proposer un nouveau site internet ? Anne-Marie Durand Tourigny, directrice générale et co-fondatrice de balthasart, explique : « Singulart fonctionne principalement sur invitation et ne travaille qu’avec des artistes professionnels qui exposent régulièrement et qui ont une certaine reconnaissance. Il est très sélectif et devient de plus en plus premium. Nous refusons des milliers de candidatures par mois. Nous trouvions dommage de ne pas pouvoir accompagner les artistes en devenir dans une offre digitale. Nous avons eu l’idée de cette seconde plateforme. » Balthasart recrute donc des artistes en début de carrière, voire amateurs, ou des profils qui seraient refusés sur Singulart. En janvier 2022, la plateforme accueillait ainsi 350 artistes de toute l’Europe, dont 40 % situés en France.

… et pour les jeunes collectionneurs

Outre cette volonté de sélectionner des artistes « émergents », l’autre particularité de balthasart réside dans son choix des œuvres présentées. Elles doivent pouvoir être accrochées au mur. Leur taille ne doit pas être supérieure à 110 x 110 cm et leur prix ne pas excéder 1 000 €. Il s’agit d’œuvres originales uniques ou des lithographies en petite série. Les sculptures ne sont pas acceptées. « Nous cherchons à nous différencier des offres des autres plateformes. Nous voulons aussi démocratiser le marché de l’art. Nous nous adressons à un public de nouveaux collectionneurs, avec un art accessible et abordable. » Signe que le site Balthasart vise un public plutôt jeune, il tutoie ses visiteurs, ce qui n’est pas le cas sur Singulart… Autre différence, d’ordre sémantique : dans la communication du groupe, Singulart s’écrit tout en majuscule, balthasart, tout en minuscule. Sans doute, pour montrer un côté moins solennel…

« Notre objectif est que d’ici trois ans, nous soyons le leader européen pour la vente d’art abordable. »
Anne-Marie Durand Tourigny

Qui peut s’inscrire à balthasart ?

Tous les artistes dont les œuvres correspondent aux critères de la plateforme sont acceptés. Il n’y a pas de sélection. « Nous ne sommes pas juges de la qualité d’une œuvre. Mais nous sommes vigilants sur les questions de copie. Nous ne présentons que des œuvres originales. » Pour postuler, il faut remplir un formulaire sur le site où l’on indique sa démarche artistique, un lien vers un site web ou un réseau social. On y joint quelques photos de ses créations. L’examen de cette candidature prend une quinzaine de jours. Si tout est OK, le compte est créé.

La présentation des pages des artistes s’inspire de celle du site Singulart. Un portrait accompagné d’une bio démarre la page. Ensuite, les nouvelles œuvres sont mises en avant. Plus bas, on peut voir toutes les créations de l’artiste. Celles-ci peuvent être classées par séries, ce qui évite des présentations hétéroclites.

Combien ça coûte ?

L’inscription sur la plateforme n’est pas gratuite. Il faut débourser 240 euros par an. « Cette somme est destinée à nos dépenses de marketing digital qui sont élevées. Nous tablons sur 500 000 visites par mois sur le site. Chaque artiste doit bénéficier d’une visibilité intéressante pour faire décoller sa pratique. Actuellement, chacun reçoit en moyenne 15 000 visites mensuelles. Nous investissons beaucoup dans la publicité en ligne, notamment sur les moteurs de recherche, les réseaux sociaux. Nous établissons des stratégies de partenariat avec des lieux et des médias. Forts de notre expérience sur Singulart, nous avons élaboré des algorithmes perfectionnés qui permettent de proposer aux visiteurs des sélections en fonction de leurs goûts, de leurs recherches. »

Outre l’abonnement annuel, le site perçoit une commission de 30 % TTC sur les ventes. En contrepartie, balthasart offre plusieurs services. « Nous nous occupons de la relation avec les clients sept jours sur sept et en cinq langues grâce à une équipe internationale. »  Le site prend à sa charge l’envoi des œuvres et leur éventuel retour. Et comme sur Singulart, les artistes peuvent se faire rembourser leurs frais d’emballage.

En conclusion

Pour l’instant, le site est trop jeune pour savoir si le succès sera au rendez-vous et si les promesses ambitieuses de visites seront tenues. La cible de balthasart, ce sont les artistes débutants avec des œuvres plutôt bon marché. Si vous êtes un artiste confirmé, ce site n’est pas adapté pour vous. Par rapport à d’autres sites d’art en ligne sans sélection, balthasart offre l’avantage de s’occuper de l’expédition des œuvres. C’est un souci en moins à gérer pour les artistes. Sa politique de marketing ciblée peut aussi marquer la différence avec la concurrence. Mais il faut accepter de payer 240 euros, ce qui n’est pas une petite somme quand on débute. Alors à chacun de faire ses calculs. Rendez-vous dans un an pour faire le point.

Pour les artistes qui ont choisi cette plateforme, vos commentaires sur ce partenariat sont les bienvenus !

L’INTERVIEWÉE

Anne-Marie Durand Tourigny

Co-fondatrice et directrice générale de balthasart. Auparavant, elle a travaillé pendant deux ans chez Singulart dans l’équipe de l’acquisition des artistes…


question, rose

3 questions sur balthasart

Pourquoi ce nom balthasart ?

Pour Anne-Marie Durand Tourigny, ce nom a une sonorité joyeuse et festive. Il fait ainsi référence à une taille de bouteille de champagne. Et évidemment, il se termine en art…

Certains artistes Singulart seront-ils poussés vers la sortie ?

Certains artistes Singulart s’inquiètent de savoir s’ils seront incités à intégrer balthasart et son offre payante. Anne-Marie Durand Tourigny est formelle : « Non, nous ne ferons pas partir des artistes de Singulart. Mais si certains pensent qu’ils seraient plus à leur place sur balthasart, nous étudierons la question au cas par cas. » À l’inverse, un artiste balthasart pourra être recruté ensuite par Singulart si son parcours devient plus professionnel.

Et quid des obligations déclaratives pour les artistes amateurs ?

« Nous avons sur la plateforme des artistes qui ont commencé à créer pendant les confinements du Covid. Ils ne sont pas encore professionnels. Mais dès qu’un artiste vend, nous l’orientons pour qu’il se déclare selon les modalités du pays où il réside. »

L’équipe de balthasart

logo, Guide de l'artiste, palette

=> Lien direct si vous souhaitez postuler à balthasart

=> Et si vous voulez en savoir plus sur les galeries d’art en ligne, lisez mon article sur ce sujet !


L’AUTEURE

Valérie Auriel

Artiste peintre et journaliste, Valérie est une grande curieuse, assez perfectionniste (limite maniaque 😉 ). Elle met en synergie ses deux expériences professionnelles pour débroussailler la jungle administrative des métiers des arts visuels, explorer leurs coulisses. Et elle partage avec vous ses connaissances pour que vous exerciez votre art en toute sérénité !



Commentaires

Que pensez-vous de balthasart ?

Y êtes-vous inscrit ? Y postulerez-vous ? Que pensez-vous de leur offre ? Êtes-vous sur d’autres plateformes ?

picto doigt

6 réflexions sur “Gros plan sur balthasart, nouvelle galerie d’art en ligne”

  1. J’ai été démarchée par Balthasart bien avant leur lancement. Ils m’avaient vendu un site pour artistes émergents, avec une sélection sur critères hors format et limite de prix. Au final, tous ceux qui payent sont acceptés. Je suis très déçue. J’ai pas payé 240€ pour vendre à côté d’amateurs… Y a d’autres plateformes pour ça!

    1. Valérie Auriel

      Bonjour Annabelle, je comprends votre déception. Il ne faut pas renouveler votre abonnement et bien regarder dans votre contrat les délais pour le faire. Peut-être cette année avec Balthasart sera tout de même profitable, avec des ventes. Je vous le souhaite en tout cas.

    1. Valérie Auriel

      Bonjour Suzanne,

      heureusement, il y a encore des choses gratuites… Mais vous avez raison, il y a beaucoup de plateformes. Bonne journée !

      Valérie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Téléchargez le Guide GRATUIT des 100 sites indispensables pour les artistes

ebook gratuit

Dans ce guide pdf, j’ai recensé plus de 100 sites internet très utiles : matériel moins cher, services d’impressions ou d’encadrement, conseils aux artistes, comptabilité en ligne, etc… Très pratique : les liens sont cliquables et directement accessibles !