enfant, peintre, humour

Quiz : au secours, je débute !

Vous débutez une activité d’artiste, mais vous avez du mal à bien comprendre toutes les subtilités de l’administration. Pas de panique, j’ai conçu ce petit quiz spécialement pour vous. J’y passe en revue les principales questions que se posent les artistes en voie de professionnalisation (et parfois les plus confirmés aussi 😉 )

Résultats

Bravo ! Vous êtes bien informé ! Vous ne liriez pas par hasard les articles du Guide de l’artiste ? Lisez toutefois les réponses détaillées pour être sûr d’être au top. 😉

Il y a encore des petites choses à préciser mais vous êtes sur la bonne voie.

Lisez les réponses détaillées pour y voir plus clair.

 

#1. Si je vends moins de 1000 euros par an, pas la peine de me déclarer

EXPLICATIONS

Les montants minimums qui permettraient d’échapper à la déclaration sont une légende urbaine. D’ailleurs, les chiffres varient selon les sources, ce qui montre bien qu’ils ne sont pas fiables. En fait, chacun doit déclarer son activité dès qu’il envisage de vendre des œuvres. Même si les recettes sont très modestes, pas de tolérance, vous devez cotiser et déclarer ces sommes aux impôts !

#2. Je bénéficie déjà de la sécurité sociale, je n'ai pas besoin de payer des cotisations en tant qu'artiste

EXPLICATIONS

En France, nous devons payer des cotisations sociales sur chacun de nos revenus professionnels et même si nous sommes déjà couvert par un autre statut. Vous êtes salarié, fonctionnaire, chômeur, retraité et vous vous lancez en tant qu’artiste ? Vous devrez payer des cotisations sociales sur vos revenus artistiques. Quant à vos remboursements de santé, ils seront réglés par la caisse du régime de votre activité principale.

#3. Pour me déclarer, je dois m'adresser...

EXPLICATIONS

Jusqu’en 2019, les artistes des arts visuels devaient déclarer leur début d’activité auprès de la Maison des Artistes en envoyant leur première facture. Depuis 2020, ce n’est plus le cas. Il faut déclarer son début d’activité auprès du centre de formalité des entreprises (CFE) de l’Urssaf. En outre, plus besoin d’attendre une première facture. Je vous explique dans cet article les formalités de création pas à pas.

#4. Ok je veux bien me déclarer mais avec une micro-entreprise !

EXPLICATIONS

On ne peut pas déclarer des activités qui le relèvent du régime social des artistes auteurs avec une micro-entreprise, il faut obligatoirement les déclarer sous le régime des artistes-auteurs.

Par contre, il est tout à fait possible pour un artiste d’avoir une micro-entreprise pour des activités qui ne concernent pas les artistes auteurs. (Par exemple, un artiste peintre qui serait aussi peintre en bâtiment…)

Pour les sceptiques, voici un lien vers le site gouvernemental service-public.

De plus, le régime des artistes auteurs est plus avantageux puisque nous payons des cotisations sociales sur nos bénéfices alors que les micro-entrepreneurs payent les leurs sur leurs recettes.

#5. Je veux donner des cours dans mon atelier, dois-je avoir un autre statut ?

EXPLICATIONS

Si vous donnez des cours dans votre atelier, il est possible de déclarer ces revenus sous le régime des artistes auteurs. Ce sont des “revenus accessoires” à votre activité d’artiste. Cependant pour intégrer ces recettes à vos revenus artistiques principaux, il faut respecter plusieurs conditions :

  • Vous devez avoir perçu des revenus artistiques (ventes d’œuvres ou droits d’auteur notamment) sur l’année en cours ou sur une des deux années précédant l’année en cours ;
  • Le montant annuel de vos revenus accessoires ne doit pas ne pas excéder 1 200 fois la valeur du Smic horaire (12 300 € en 2021).

Si vous ne respectez pas ces deux conditions, ces revenus doivent être déclarés auprès du régime social des indépendants (en créant par exemple une micro-entreprise).

#6. Au secours ! Je débute et l'Urssaf me demande déjà des cotisations folles !

EXPLICATIONS

La première année où vous débutez votre activité, l’Urssaf Artistes Auteurs ne connaît pas vos revenus artistiques en BNC. Elle calcule donc des cotisations sociales provisionnelles sur une base forfaitaire (équivalent à un revenu annuel de 600 smic horaire soit 6150 euros environ). Si vous ne pensez pas atteindre ce revenu, pas de panique, vous pouvez moduler vos cotisations sur votre espace personnel du site de l’Urssaf. On vous demande d’indiquer vos revenus estimés pour l’année en cours, vous pouvez indiquer zéro et vous paierez zéro cotisations. Bien entendu, une régularisation sera effectuée après que l’Administration ait connaissance de vos revenus réels.

Si vous avez déjà effectué un premier versement trop important par rapport à votre situation, le trop-perçu vous sera remboursé après votre première déclaration de revenus.

Voici le lien pour effectuer la modulation de vos cotisations.

modulation, urssaf artistes auteurs

 

Fini !

Merci de partager mes articles !


Découvrez les autres articles du site :


L’AUTEURE

Valérie Auriel

Artiste peintre et journaliste, Valérie est une grande curieuse, assez perfectionniste (limite maniaque 😉 ). Elle met en synergie ses deux expériences professionnelles pour débroussailler la jungle administrative des métiers des arts visuels, explorer leurs coulisses. Et elle partage avec vous ses connaissances pour que vous exerciez votre art en toute sérénité !

2 réflexions sur “Quiz : au secours, je débute !”

  1. Merci beaucoup pour cet article très clair. Par contre, j’attendais la 1ère facture pour déclarer mon activité. Je viens de vendre un tableau, je suis un peu perdu, je fais d’abord la facture puis je me déclare ou le contraire ?

    1. Valérie Auriel

      Bonjour Bernard, il faut se déclarer dès le début de votre activité. Il est préférable de le faire avant d’effectuer une vente car normalement votre première facture doit mentionner votre numéro de Siret. Si votre client peut attendre sa facture, il vaut mieux vous déclarer et avoir tous les éléments d’identification avant de la lui envoyer. En tout cas, bravo pour cette vente !

      Valérie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

error: Ce contenu est protégé !!

Téléchargez le Guide GRATUIT des 100 sites indispensables pour les artistes

ebook gratuit

Dans ce guide pdf, j’ai recensé plus de 100 sites internet très utiles : matériel moins cher, services d’impressions ou d’encadrement, conseils aux artistes, comptabilité en ligne, etc… Très pratique : les liens sont cliquables et directement accessibles !